Ce que vous devriez savoir sur le cancer de la thyroïde

Le cancer se subdivise fondamentalement en quatre stades qui sont fonction de la taille et de la répartition de la tumeur 4 : dans 70 à 80% des cas, le cancer papillaire de la thyroïde est le type le plus commun. Il s’agit d’une tumeur à la croissance lente ayant tendance à se propager dans les ganglions du cou. Il peut affecter des personnes de tous les groupes d’âge.5 Le cancer folliculaire de la thyroïde représente 10 à 15 % de tous les cas de cancer de la thyroïde, il présente également une croissance lente et peut se propager dans les ganglions, le sang et d’autres tissus. Ses cibles de prédilection sont les os et les poumons. Ce type de cancer est plus susceptible d’affecter les personnes âgées. Les deux formes de ce cancer répondent bien à un traitement et nombreux sont les patients pouvant être guéris.5 Le cancer médullaire de la thyroïde représente 5 à 10 % des cas et est normalement accompagné de taux anormalement élevés de calcitonine. Il est d’une croissance lente et héréditaire. Une mutation génétique du proto-oncogène dit RET peut être communiqué à l’enfant par ses parents. C’est pourquoi les membres de famille d’un patient souffrant d’un cancer médullaire de la thyroïde doivent se soumettre à un test pour détecter une éventuelle mutation génétique.5 Si un cancer médullaire est détecté avant de se propager dans les autres tissus, il est possible de le guérir. Avec moins de 2 % des cas, le cancer anaplastique est le type le moins propagé des cancers de la thyroïde. Il s’agit d’une tumeur à croissance rapide qui se propage rapidement qu’il est difficile de traiter. 5

 

Le saviez-vous ?

Le cancer de la thyroïde est une maladie rare. Dans les 27 pays de l’Union Européenne, le taux d’incidences par an est de 12,1 sur 100 000 hommes et de femmes, aux USA il s’élevait à 19,7. 6 Les taux les plus faibles se rencontrent en Asie avec 5,2 (Asie Occidentale) et en Afrique avec 2,1 (Afrique Centrale).6

References